Les militaires Belges décédés à l'étranger et inhumés au Royaume-Uni

 

 

Il y a 100 ans, le Royaume-Uni s’appelait “Le Commonwealth”. Sous ce nom commun Anglais, Ecossais, Canadiens, Australiens, etc... se sont battus avec les autres alliés contre les Allemands dans la Première Guerre Mondiale. Le plus important hôpital militaire Belge (l'Océan) était opérationelle à De Panne d’où un passage à Dover ou à Folkestone se faisait plus vite que le transport vers, par exemple, Le Havre ou même Paris. Pour cette raison, bon nombre de nos héros blessés ont été transportés au Royaume-Uni.

 

Des milliers de nos blessés ont été soignés en Angleterre, au Pays de Galles et en Ecosse. Plus de 300 ne sont jamais revenus. Ils sont inhumés dans des tombes réparties sur toute l'île Britannique.

 

Dans certaines grandes villes, ils sont enterrés pêle-mêle avec les victimes du Commonwealth dans les parcs d'honneur des cimetières militaires. Dans les petites villes et villages ils sont enterrés dans les cimetières civils. Dans certains cas, même en fosses communes. Parce-que les Anglais consideraient les soldats Belges être adhérants de la foi catholique, les victimes Belges n’étaient pas admises dans les cimetières autour des églises anglicanes.

 

Les cimetières civils Britanniques sont totalement différents des cimetières du continent européen. Est-ce que c’est à cause de leur religion? Je ne sais pas. Ils enterrent leurs morts en cimetière (civile) tout en respectant les caractéristiques naturelles d'origine du site choisi pour le cimetière. Pas de formats de lits, pas de sentiers, pas de pelouses tondues. Rien que la nature pure. Le résultat est parfois beau, parfois hallucinant. Mais pour y retrouver une tombe vieille de cent ans dans la plupart des cimetières n’est pas évident.

 

Heureusement en Angleterre aussi, dans la plupart des cas, nos victimes de guerre sont enterrés sous notre pierre tombale militaire standard. Mais, lorsque cela n’était pas le cas, il m'a été rapporté par les gens qui ont proposés gracieusement de faire ces photos, qu’ils n’auraient jamais retrouvé l’endroit exacte d’une pierre, sans l’aide du personnel du cimetière.

 

Je tiens absolument à remercier toutes ces personnes pour leurs efforts. Ils n’ont épargné aucun effort pour me fournir cette merveilleuse collection de notre patrimoine à l'étranger. Sur les 89 cimetières pour lesquels j’ai demandé de l’aide, j’ai reçu 57 réponses positives. Sans devoir insister et essentiellement sans contrepartie directe, sauf pour une série de photos du Tyne Cot Cemetery à Zonnebeke, où leurs victimes de la bataille de Passchendaele (1917) sont enterrés.

 

 

 

 

Soldats Belges enterrés dans les Parcs d’Honneur des cimetières du Commonwealth

 

 

Qui vit dans ce coin de la Flandre Occidentale ou y passe en touriste ne peut pas le manquer. Dans les villes et communes autour d'Ieper, Diksmuide, Poperinge, Roeselare et Zonnebeke les cimetières militaires du Commonwealth sont indénombrables.

 

Ces cimetières ont tous la même architecture de base. Au cimetière l’attention du visiteur est immédiatement concentré sur la croix monumentale avec l'épée inversée. Cette croix s’appele 'The Cross of Sacrifice', la Croix du Sacrifice, symbolisant la volonté de mourir pour la bonne cause. Le monument a été conçu par l'architecte Britannique Reginald Blomfield. Selon la surface du cimetière la croix sera entre 15 et 30 pieds de haut. A Tyne Cot le monument a 30 pieds de hauteur, puisque Tyne Cot est le plus grand cimetière au monde du Commonwealth de la Première Guerre Mondiale.

 

Autre élément qui se démarque immédiatement est la 'Stone of Remembrance' avec l'inscription 'Their Name Liveth For Evermore'. Ce 'Pierre du Souvenir' ne se trouve pas sur les cimetières où moins de 1.000 victimes ont été enterrées. Les économies vous savez? La 'Pierre du Souvenir' a été conçu par l'architecte Britannique Edwin Luytjens. La 'Pierre du Souvenir' est une pierre de 12 pieds de long, haut et large comme un autel. Il se dresse sur un socle à trois étapes dont l'étape la plus haute est deux fois plus large que les deux autres étapes.

 

Edwin Luytjens a également conçu des pierres tombales personnelles du Commonwealth. Cette pierre mentionne l'emblème national de la victime ou le badge de son régiment, son rang militaire, son nom, son unité, date de son décès, son âge, le symbole religieux applicable sur lui et sa famille choisit un  dévouement personnel. Dans la mesure où ces données sont disponibles, bien sûr.

 

 

 

 

La Croix du Sacrifice et la Pierre du Souvenir du cimetière de Tyne Cot sur une seule photo.

 

 

 

 

 

 

La pierre tombale du Commonwealth de Charles Boeykens de Oppuurs au cimetière militaire de Folkestone.

Son histoire 'Le volontaire Belgo-Canadien' vous pouvez la lire ici .

 

 

 

 

 

Cimetière d'Aldershot

 

 

 

Au parc d’honneur militaire du cimetière de Aldershot restent trois de nos jeunes hommes.

 

 

 

 

 

Cimetière d'Almondsbury

 

 

 

Derrière l'église catholique d’Almondsbury soldat Van de Venne est sous une pierre tombale du Commonwealth.

 

 

 

 

 

Cimetière de Bath - Perrymead

 

 

 

Dans le cimetière de Bath - Perrymead nous trouvons les tombes de Luchies et Vandermersch.

 

 

 

 

 

Cimetière de Birthley

 

 

 

Au cimetière de Birtley, la ville où les Belges ont fabriqué des bombes et autres munitions,

se trouve ce monument sur le parc d’honneur du Commonwealth,

en l'honneur de treize Belges qui sont enterrés dans le cimetière catholique de la ville.

 

 

 

 

De grafstenen worden gerenoveerd. Er is beloofd dat ze tegen de lente 2016 zullen teruggeplaatst worden.

Treize des quinze pierres tombales ont été remplacés par des marquages temporaires.

Les pierres tombales sont en rénovation.

 

 

 

 

Jacques M'Bondo, né en Quaha (Congo belge) est mort à Birthley.

 

 

 

 

En automne 2015 des nouvelles pierres tombales ont été placés sur les tombes de nos soldats.

 

Merci, Valerie Graeve et Bill Lawrence de Birthley, Dirk Musschoot de Gent et Freddy Fransen de Mol

pour vos efforts pour obtenir la mise en place des nouvelles pierres tombales.

Valerie Graeve aussi pour la transmission de la nouvelle série de photos.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Bournemouth

 

 

 

August De Mesmaecker et Jules Ducene se trouvent côté à côté, chacun sous une pierre tombale du Commonwealth.

 

 

 

 

 

Cimetière de Bristol - Arnos Vale

 

 

 

A Arnos Vale, le cimetière Militaire du Commonwealth de Bristol

on retrouve sept victimes belges dans une fosse commune sous la pelouse devant le monument.

 

 

 

 

 

Cimetière de Brookwood

 

 

 

 

 

 

Avec 5.000 victimes militaires de guerre du Commonwealth et près de 800 victimes d'autres nationalités, le cimetière militaire de Brookwood est de loin le plus grand cimetière militaire au Royaume-Uni.

 

Le cimetière a été fondée en 1917 pour répondre aux besoins d'un cimetière pour les victimes militaires de la Première Guerre Mondiale à Londres.

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le cimetière a été agrandi à ses proportions actuelles. Des victimes des deux guerres mondiales y sont enterrés. Voilà la raison pour laquelle Brookwood est le seul cimetière du Commonwealth dans le monde qui a deux 'Pierres du Souvenir' et deux 'Croix du sacrifice'.

 

La section Américaine de Brookwood appartient aux et est géré par les États-Unis. Elle a été crée en 1921 avec 468 victimes de la Première Guerre Mondiale et pendant la Seconde Guerre Mondiale élargie jusqu’à sa superficie actuelle de 2,2 hectares.

 

À l'exception des tombes Américaines, tous les autres tombes sont maintenus par la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth. Les tombes individuelles sont groupés par nation autour d’un mémorial National.

 

 

 

 

 

 

 

 

La section 26 est la section des Belges.

Il y  a 45 soldats Belges qui sont morts dans la Seconde Guerre Mondiale

et deux soldats qui sont tombes dans la Première Guerre Mondiale.

Mathieu Callot de Borgerhout et Henri Van Damme de Markegem sont les victimes de guerre

de la Première Guerre Mondiale.

 

 

 

 

 

Cimetière de Chelmsford

 

 

 

Steylemans et Vrancken sont nos victimes de guerre enterrés à Chelmsford.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Chester

 

 

 

La deuxième tombe à côté du bouleau blanc est la tombe de Constant Wauters de Gand.

 

 

 

 

 

Cimetière de Colchester

 

 

 

Quatre dans une rangée. Nos morts de la Grande Guerre dans le cimetière de Colchester.

 

 

 

 

 

Cimetière de Dover

 

 

 

A l'extrême gauche de l'image, le parc d’honneur militaire du Commonwealth de la ville de Dover.

Ici se trouvent deux de nos victimes de la Première Guerre Mondiale.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Folkestone

 

 

 

 

Le 25 mai 1917 des zeppelins Allemands ont bombés le port le plus principal anglais de la Manche, le port de Folkestone. Dover et Folkestone étaient très importants car ils assuraient la connection la plus vite avec le continent Européen. Ces villes souffraient régulièrement des bombardements Allemands. Dans le bombardement du 25 mai, qui est entré dans l'histoire comme le 'Kagohl Raid', deux militaires Belges tombaient victimes à Tontine street. Ils ont été inhumés au cimetière militaire de Scorncliffe.

 

Après la guerre, leurs restes humaines ont été exhumés et y transferés dans une fosse commune avec les restes de 16 autres compatriotes décédés à Folkestone. Depuis lors la fosse a été remplacé par un monument en forme de 'Pierre du Souvenir' dans lequel les noms des héros ont été gravés. Nous n’avons pas pu apprendre si les reliques de nos compatriotes sont toujours présents au cimetière.

 

Charles Boeykens est enterré parmi les tombes individuelles du Commonwealth dans le fond.

 

 

 

 

 

 

 

Cimetière de Fulford

 

 

 

La troisième tombe de la droite, avec la pierre du Commonwealth est la tombe de Georges Pieters de Gent.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Gloucester

 

 

 

Le cimetière de Gloucester. Pour les Anglais la tradition pour nous... la désolation.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Hendon

 

 

 

Dear René,

 

 

I have been to the cemetery in Hendon today. They have no record of Jean Stevens. But they have a record of Gaston Stevens, 24 years, who was buried on 2nd September 1918.

This fits your information. The death was at an infirmary, but I do not know which.

 

Gaston Stevens does not have a memorial on his grave. Many at that time did not.

The place of the grave is recorded.

 

I am sending a picture for you. The grave is next to an English Oak tree, which has grown large. It is between the tree and the gravestone in the picture which is for a British soldier who died in 1920 from war wounds.

 

I am sorry that I can not find more for you.

Best Wishes,

 

Jim

 

 

Thank you Jim, for a job well done!

 

 

 

 

La tombe de Gaston Stevens se situait entre le chêne et la tombe d'un soldat Britannique décédé en 1920.

Pour Gaston Stevens plus de pierre tombale.

 

 

 

 

 

Cimetière de High Wycombe

 

 

 

Le 4 août 2015, a High Wycombe on inaugurait un nouveau mémorial de guerre.

A High Wycombe Jozef Buttenaere est enterré.

 

 

 

Au tombeau de Jozef une brève cérémonie a également eu lieu

et un membre de la famille du soldat Belge a déposé une couronne de coquelicots.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Huddersfield

 

 

 

Henri Ruyters était mobilisé en tant que civile militarisée pour aider à la formation les jeunes recrues.

Il est enterré à Huddersfield sous une pierre tombale du Commonwealth.

 

 

 

 

 

Cimetière de Huntly

 

 

 

Voici le cimetière de Huntly en Ecosse. Que-ce-qu’on constate immédiatement?

Précisément, nous ne sommes plus en Angleterre.

Ici c’est passé la partie la plus importante de la vie de François Buslot de Lebbeke.

 

 

 

L'histoire du soldat Benoit François Buslot, réposant au cimetière municipal de Huntly dans un tombeau de famille, symbolise comment la guerre peut affecter le destin d’un soldat.

 

Benedictus Frans Buslot était né à Lebbeke le 18 septembre 1890, fils de Joannes Andreas Buslot et Clementine Verberckmoes. Le 6 août 1914, il rejoint l’armée Belge comme volontaire et il est affecté au 1er régiment de ligne. Le 4 octobre 1914, il a perdu l’index de la main gauche à Duffel causée par une balle Allemande qui cherchait faire pire. Pour la période entre octobre 1914 et juin 1915, il n'y a pas de données dans son dossier.

 

Le 19 juin 1915, par le comité médical pour les malades et les blessés à London, il est envoyé en congé pour une durée indéterminé. La raison pour celà n’est indiquée nulle part.

 

Nous savons maintenant que François Buslot arrivait à Huntly apres avoir été évaqué du front pour une période de convalescense au château de Leith Hall à  Kennethmont. Avec quatorze autres Belges il faisait le premier contingent de blessés à arriver à ce château convertis en hôpital pour la période de la guerre.

Leith Hall se trouve à 11 km. d’Huntly et après avoir été envoyé en congé pour une durée indéterminée, il ne pouvait pas y retourner. Il a trouvé abri et emploi à Huntly. La ville, à environ 60 km. au nord-ouest d'Aberdeen, a moins de 5.000 habitants.

 

A l'usine, il fait la connaissance de Mary Gilruth Cobban, agée de 21 ans et le 14 mars 1916, ils se sont marriés à l'église de Huntly. Cinq jours plus tard, il doit de nouveau se présenter devant le comité des malades et des blessés à London.

Est-ce-que le marriage a-t-il à voir avec son invitation à comparaître devant le comité? Bien sur que oui! Il sera envoyé en congé pour une durée indéterminée.

 

En juillet 1915, les usines sidérurgiques Armstrong-Withworth ont construit deux nouvelles usines à munitions à Birthley en Angleterre. Le 11 février 1916, un mois avant son marriage, les gouvernements Belges et Britanniques ont signé un accord. Notre pays s’engage à prendre la gestion et l'exploitation des usines de munitions en main. Le Commonwealth fournisait une garantie de financement et de logement. Mais à court terme on s’était trouvé avec un effectif d’ouvriers insuffisant. Voilà pourquoi notre gouvernement decide de réquisitionner quelques mille soldats, les légèrement blessés et convalescents. François faisait partie de cette catégorie.

François devait partir pour Birthley, à moins qu’il pouvait prouver qu’il avait des liens bien plus proche avec Huntly qu’avec Birthley et pour celà le marriage ne pouvait venir à meilleur moment.

 

Un certificat de naissance prouve qu’en janvier 1917, son fils Francis Henri Buslot est né.

 

Il apparaît une dernière fois devant le comité médical pour les malades et les blessés et obtient le licenciement sans indemnité à London le 26 février 1917. Inapte au service en raison d'une défaite du genou gauche occasionée par une roue de wagon. Où et quand il a été blessé au genou, des données non négligeables, n'est nulle part indiqué dans sa feuille médicalle

 

Quatre mois plus tard, le 21 juin 1917, il meurt à Huntly, cause: tuberculose. Cette maladie aussi n’a été mentionné nulle part dans ses rapports médicaux antérieurs. Mary ne se remarierait jamais. En 1964, elle meurt à l'âge de 70 ans à Wandsworth, London, portant le nom adopté, comme il est de coutume en Angleterre, de Mary Gilruth Buslot et elle répose depuis lors dans le même tombeau de famille avec son mari et ses parents.

 

 

 

Un grand MERCI !

 

 

 

Willem et Max Ross, les deux fils de Marijke Stallaert de Buggenhout-Opstal (Belgique)

faisant un nettoyage de la pierre tombale de la tombe de la famille des beaux-parents de François Benoit Buslot.

 

Avec son mari, Stephen Ross, et ses enfants, Marijke vit dans la ville de Banchory. Pendant les vacances d’été 2013,

ils ont spontanément offert de faire le voyage de Banchory à Huntly, quelques 140 km. à travers les Highlands,

quand même trois heures de vas et vient afin de nous présenter ces images.

 

Un grand merci Marijke, Stephen, Willem en Max!

 

 

 

 

 

 

Pendant le week-end du 24 et 25 octobre 2015, il y avait dans ce magnifique château de Leith Hall une exposition

dédié aux plus de 500 soldats blessés de la Grande Guerre qui ont été soignés ici.

 

Les quinze premiers soldats, dont François Buslot faisait partie, de ce premier contingent étaient tous des Belges. L'exposition a été axée sur trois militaires. François Buslot était le Belge au point de mire.

 

 

 

 

 

 

 

Pendant un certain temps Marijke Ross a vécu dans la maison du meunier de Leith Hall.

Vous pouvez la voir ci-dessous (à droite) à côté de son ancien voisin et amie Catherine Coursey qui faisait

les premières recherches pour retrouver le tombeau de François Buslot à Huntley, il y a deux ans.

 

Merci mesdames !

 

 

 

 

 

 

 

 Cimetière de Hurdsfield

 

 

     

 

 La tombe au premier plan est le tombeau familial des beaux-parents de George Deleau d’Arquennes.

 

Hurdsfield a vu un véritable drame. Deux semaines après la fin de la Grande Guerre, George était  de retour à Hurdsfield. Pendant la guerre Il y avait marié sa femme, Mary Hardern. Le vendredi 29 novembre 1918, il était impliqué dans un accident d'automobile à Garden Street. Il a été tué sur le coup. La chose curieuse à propos de cet accident, est que sa femme et sa belle-sœur, sans pouvoir retrouver pour quelle raison (étaient-elles également blessés dans l'accident de voiture?), sont décédés endéans les trois jours de l'accident.

Edith Hardern, sa belle-sœur, est décédé le samedi 30 novembre et son épouse, Mary Hardern, est décédé le lundi 2 décembre. Quoique les circonstances dramatiques de ce week-end, George Deleau est enterré derrière l'église de Hurdsfield dans le tombeau de famille de ses beaux-parents. Toutefois, les circonstances de sa mort font que techniquement George Deleau est un ancien combattant de guerre plutôt qu’une victime de la Grande Guerre.

 

 

 

 

 

Cimetière de Ilfracombe

 

 

 

A l'occasion du 100ième anniversaire du début de la Grande Guerre à Ilfracombe il y avait un défilé le 4 août 2014.

En tête du cortège des plaques commémoratives des trois soldats non-Commonwealth mort à Ilfracombe ont été portés. Deux entres eux étaient des Belges: Emiel Vrancken d’Antwerpen et Kamiel Kerckvoorde d’Assenede.

Ils y sont toujours enterrés au cimetière local.

 

 

 

 

John Nettles a également fait une apparition avec (de gauche à droite):

l’organisatrice de l’évenement Jane Dendle, directeur du musée d’Ilfracombe Sara Hodsen et Sue Garwood.

 

Sue est mon correspondant et photographe sur place. Thank you Sue, for a job well done!

 

 

 

 

 

Cimetière de Lambeth

 

 

 

 

Ook in Lambeth is er geen grafsteen meer voor Gillis Gielen uit Ans.

Ook hier heeft men het ongelooflijke gedaan om ons te bewijzen dat zijn verblijf er niet onopgemerkt voorbij gegaan is.

 Getuige het verslag van mijn correspondent en fotograaf ter plaatse.

 

Van het begrafenisregister hierboven blijkt dat Gillis begraven werd in plot 434 A3.

Dan maar even de grafmaker aanspreken en met hem en een houten balk naar de waarschijnlijk zo precies mogelijk gelokaliseerde begraafplaats te gaan en met een marker het grafnummer op de balk aan te brengen.

En dan de balk de grond in!

 

A Lambeth non plus, il n'y a pas de pierre tombale pour Gilles Gielen d’Ans.

Encore une fois on a fait l’impossible pour nous prouver que son séjour à Lambeth n'a pas passé inaperçu.

En témoigne le rapport de mon correspondant et photographe sur place.

 

Le registre de sépulture ci-dessus nous apprends que Gillis a été enterré dans la parcelle 434 A3.

Le problème disparait après avoir trouvé un employé du cimetière qui s’y connait dans la matière,

une poutre en bois, un surligneur noir et un marteau.

 

 

 

 

 

 

Hello René,

 

You were in contact some time ago with The Society regarding the burial of a Belgian soldier in Lambeth Cemetery (which happens to be very close to where I live).

 

Anyway, I was asked if I could get you some photographs and I'm very pleased to help.

 

Louis/Gilles Gielen has his name inscribed on the First World War memorial Screen. His actual burial spot is in the area photographed and the gravedigger very kindly put a peg in the ground to indicate the exact spot.

 

What your country does in looking after the war dead and their memorials never fails to impress me.

 

Very best wishes,

 

Geoff

 

 

Thank you Geoff, for a job well done!

 

 

 

 

 

Heureusement son nom, son âge, sa date de décès et le numéro de sa tombe sont sur le monument.

 

 

 

 

 

 Ceimetière de Leicester

 

 

 

Sur ce monument au cimetière de Leicester sont les noms de sept belges qui y sont enterrés.

Le huitième belge est répertorié comme 'Un soldat Belge inconnu'.

 

Nous avons réussi à retracer l'identité de la huitième personne. Jules Degotte de Dochamps est l’inconnu.

On nous a promis que son nom, son numéro militaire, son grade et la date de sa mort

aussi seront ajoutés sur le monument.

 

 

 

 

 

Cimetière de London - Saint Mary's Kensal Green

 

 

Le cimetière de Saint Mary’s à Kensal Green est la partie catholique du cimetière de Kensal Green,

le plus grant cimetière de Londres.

Devant ce monument sont inhumés 77 militaires Belges

dont la plupart sont morts à l’hôpital Roi Albert 1er, Store Street à Londres.

 

 

 

Les 77 noms de nos héros sont gravés dans les piliers extérieurs du monument

 

 

Les textes suivants sont gravés dans les parties centrales de la tombe:

 

A gauche, en néerlandais:

Hier rusten Belgische soldaten die, nadat ze in den strijd voor ‘s lands onafhankelijkheid werden gekwetst,

in Engeland werden opgenomen en in die (dit) gastvrij land stierven.

God schenke hun de eeuwige rust. België beware trouw hun aandenken.

 

A droite, en français:

Ici reposent des soldats Belges qui, après avoir été blessé en combattant pour l’indépendence de leur pays,

ont été accueillis en Angleterre et sont morts sur cette terre hospitalière.

Que Dieu leur accorde le répos éternel et que la Belgique conserve pieusement leur souvenir.

 

Sous la statue centrale se trouve le texte suivant en anglais:

Greater love than this no man hath. That a man lay down his live for his friends. (Jean XV.13).

 

Traduction: Il n’y a pas plus grand amour que celui de l’homme qui donne sa vie pour ses amis.

 

 

 

 

Un grand merci à John Curtis de Chester en Angleterre

pour nous faire ces images qu’il met généreusement à la disponibilité de notre website.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Mickleton

 

 

 

Victor De Martelaer de Massemen occupe cette tombe solitaire au cimetière de Mickleton.

 

Le 4 août 2015, il a été honoré comme le héros qu'il avait été.

Ici, à sa tombe mon correspondant et photographe sur place Maureen Shears.

 

 

Thank you Maureen, for a job well done!

 

 

 

 

 

 

 

Cimetière de Moston

 

 

 

Sous cette verdure, devant le mémorial de guerre de Moston cimetière, est une fosse commune

avec une centaine de victimes de la Grande Guerre. Onze entres eux sont des soldats Belges.

 

 

 

C’est John Curtis, mon correspondant et photographe à Moston,

photographié ici à côté de la plaque de détail avec les noms et les données de nos militaires,

qui a découvert que le caporal Corneille Stallaert de Wolvertem n’est pas enterré à Cannock Chase mais ici à Moston.

 

Thank you John, for a job well done!

 

 

 

 

 

 Cimetière de Nechells

 

 

 

Dans le fond l'église de Nechells et au front le dos de la tombe d'Auguste Durieux de Nivelles.

Dans son voisinage immédiat, quatre camarades du Commonwealth.

 

 

 

 

 

 Cimetière de New Southgate

 

 

 

Au cimetière de New Southgate nous trouvons les tombes de deux victimes Belges de la 1ère Guerre Mondiale.

Gaston Deygers de Gits et Jean Willaert de Sint-Jans-Molenbeek.

 

 

 

 

 

Cimetière de Norton

 

 

 

Au cimetière de Norton, derrière l’église Saint-Nicolas, reposent quatre victimes de guerre Belges.

L'un d'eux est en dessous de la pierre tombale du Commonwealth.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Nottingham

 

 

 

Lieutenant Albert De Keyser d’Izegem se serait imaginé son dernier lieu de repos autrement.

 

 

 

 

 

Cimetière d'Oxford

 

 

 

 Dans le parc d’honneur de ce beau cimetière militaire d’Oxford cinq victimes de guerre Belges sont enterrés.

Ils sont tous tombés avant la fin de 1914.

 

 

 

 Heureusement, ils sont enterrés du beau côté de la clôture...

 

 

 

 

  

Cimetière de Perth

 

 

 

La tombe d’en face est un 'fosse commune'. La plaque montre quatres noms.

Notre Octave De Cra y est avec les soldats du Commonwealth John Grant, Donald Cameron et Peter Tolland,

tous sous la même pierre.

 

 

 

 

 

Cimetière de Poole

 

 

 

 Les tombes d’Isidoor Mollen de Westerlo et Hubert Dandois de Charleroi

sont fraternellement côté à côté au cimetière de Poole.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Preston New Hall

 

 

 

 

 

Preston, Lancashire, est situé à 28 km. à l’est de Blackpool.

Le seul Belge, Edouard Van De Velde de Sint-Amands sur l'Escaut

est enterré parmi les citoyens locaux dans le cimetière de New Hall.

 

 

 

 

 

Cimetière de Sedgefield

 

 

 

 Personne, mais personne, est tant en solitaire et abandonné que Pieter Vermote de Lo

au cimetière de Sedgefield.

 

 

 

 

 

Cimetière de Sheffield

 

 

 

 Ce cimetière de Sheffield contient les restes de six victimes Belges en 'fosse commune'.

 

 

 

 

 

Vieux Cimetière de Southhampton

 

 

 

 Sur le vieux cimetière de Southampton 25 victimes belges sont dispersés

parmi les vieilles tombes des citoyens Britanniques.

 

 

 

 

 

Cimetière de Southhampton Stoneham

 

 

 

 Au cimetière de Southampton Stoneham le pierre tombale du soldat John Loos de Zonhoven...

 

 

 

 et celui du soldat William Lorret de Dendermonde sont isolés les uns des autres.

Ce sont les seuls soldats belges qui ont été enterrés dans ce cimetière.

 

 

 

 

 

Cimetière de Stockport

 

 

 

 Ce moignon remplace la pierre tombale sur la tombe de Jean-François Vermeulen de Hofstade près de Malines.

Son nom et d'autres données sont sur le monument qui a remplacé les pierres tombales individuelles.

Le 11 novembre de chaque année un pavot individuel est placé devant le monument pour chaque victime de guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cimetière de Twickenham

 

 

 

 Le cimetière de Twickenham contient quatre victimes belges.

La tombe à droite avec la croix en tronc de bois est le tombeau du Liègeois Jean Thonnard. 

 

 

 

 Le tombeau à l’arrière de l'image est la tombe de Pieter De Witte de Sint-Niklaas.

La tombe d’en face est la tombe de l’Anversois Karel Wetering.

Ne cherchez pas la tombe de l’autre Anversois Jo Wetering. Elle n’est sur aucune des photos.

 

 

 

 

 

 Cimetière de Wrexham

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cimetière de Wrexham

au nord du Pays de Galles

deux victimes de guerre Belges

sont sous la même pierre tombale.

 

Jozef Verbeke de Waregem

et Philemon Van Beveren

de Sint-Gillis- Dendermonde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fermez la page