Historique     Ablain-Saint-Nazaire    Amiens     Avèze     Avon-les-Roches     Bourbourg     Bruges     Calais     Champagné     Cherbourg     Dinard     Dunkerque     Guemps     Le Havre     Le Mans     Lille     Montpellier     Paris     Rennes     Sainte-Anne-d'Auray     Saint-Aubin-lès-Elbeuf     Saint-Jean-Cap-Ferrat     Saint-Omer     Villeurbanne 

 

 

Villeurbanne (Lyon), Rhônes-Alpes

30 Avenue Albert Einstein

 

 

Le cimetière militaire de Villeurbanne, à la Porte de la Doua, a été inauguré en 1954 et initialement utilisé pour y enterrer les victimes Français de la Guerre d'Indochine. Ensuite, les victimes étrangères des deux Guerres Mondiales, qui étaient enterrés dans les cimetières municipales de la région, y ont été transférés.

 

 

 

 

Ainsi 41 soldats Belges tués dans la Première Guerre Mondiale et 7 victimes de la Seconde Guerre Mondiale y ont été rassemblés. Il n'y a pas de soldats inconnus Belges. Ils sont tous sous la croix de guerre Française avec cocarde Belge.

 

Le pourcentage élevé des soldats d'une unité de formation et entrainement nous apprends que dans la Première Guerre Mondiale à Villeurbanne, ou ailleurs pas loin de Lyon, un centre de formation de soldats Belges était en opération.

 

Les Belges étaient initialement au parc d’honneur de l'ancien cimetière municipal de Villeurbanne. Lorsque nous nous y sommes présentés on nous a rédirigés vers le cimetière militaire “à la porte de la Doua".

Même l’entrepreneur de pompes funèbres, en face de l'entrée de l'ancien cimetière, ne pourrait nous donner le nom de la rue dans laquelle est situé le cimetière militaire “de la Porte de la Doua”.

C’est pourquoi j’addresse ici tous mes remerciements au Villeurbanien anonyme qui nous est précédé en voiture pour nous y conduire. La courtoisie Française, n'est pas?

 

 

 

 

Fermez la page